Seconde guerre  Résistance Française les hommes de l'ombre

Un précieux cadeau

Depuis 75 ans, cette Normande conserve le précieux cadeau d'un déporté

Morteaux-Couliboeuf - Publié le 

écouter

Huguette Lebon a conservé précieusement tout au long de sa vie cette cafetière, qui lui vient de son médecin de famille, le Dr Grünberg, mort à Auschwitz.

« Toute ma vie, je l’ai conservée près de moi, dans l’attente d’un moment comme celui-là. Je pense qu’on ne peut être plus heureuse que moi. »Sur ses lèvres se dessine un sourire. Délicatement, Huguette Lebon déshabille l’objet, emballé avec une grande précaution dans du plastique à bulles. Une anse orange apparaît, puis le corps d’une verseuse.

« Elle est en porcelaine fine de Tchécoslovaquie », précise la septuagénaire normande, en dévoilant l’estampille sous la cafetière : « Karlsbad », nom allemand de Karlovy Vary, une station thermale aujourd’hui située en République Tchèque. « Elle a été offerte à mes parents par.

par le Dr Grünberg, après ma naissance. »

« Il nous a sauvées »

Le Dr Marc Grünberg est un nom quelque peu effacé des mémoires. C’est celui d’un juif de Roumanie, ayant fui son pays face au nazisme, avec, dans ses bagages, un service à café. Francophile, il s’installe, à la fin des années 1930, à Morteaux-Coulibœuf. Un village dans lequel le père d’Huguette officie comme chef de brigade de gendarmerie.

Le 31 janvier 1939, le gendarme fait appel au médecin. Sa fille s’apprête à naître. Un accouchement difficile en cet hiver rigoureux.« Il a délivré ma mère et nous a sauvées toutes les deux », raconte, avec une émotion palpable, Huguette Lebon. Naissance d’un lien très fort, unique, entre l’exilé et la famille normande.

Déporté à Auschwitz

Bientôt, la guerre et l’antisémitisme que fuyait le médecin le rattrapent. « Je pense que papa a essayé de corriger l’orthographe de son nom pour qu’il ne soit pas inquiété. » Dans la famille Lebon, on parle ainsi du « Docteur Grimbert ». Huguette Lebon n’apprendra le véritable nom du médecin qu’en contactant la communauté de communes du pays de Falaise, pour partager son histoire.

« Mais c’était trop tard. » Après des sabotages de la ligne de chemin de fer Paris-Cherbourg, l’occupant allemand capture des otages dans la nuit du 1er au 2 mai 1942. Le Dr Marc Grünberg figure sur la liste, « sur dénonciation », croit savoir Huguette Lebon.

Sélectionné parmi des prisonniers communistes et Juifs, il sera déporté, dans le tristement célèbre convoi des « 45 000 », au camp d’Auschwitz, le 6 juillet. Il y meurt sous le numéro 46280, le 12 août. Il avait 36 ans.

Une cafetière en souvenir

Peu avant son arrestation, il avait offert le service à café, comprenant serveuse et tasses, avec ces mots : « Je veux que cette petite fille se souvienne de moi. » Si les tasses ont disparu sous les bombes dans un chariot de l’exode en août 1944, la cafetière est, elle, intacte. Tout comme le souvenir de l’homme, dans l’esprit d’Huguette Lebon. Elle était âgée de 5 ans, lors de la Bataille de Normandie.

La cafetière mesure environ 25 cm de haut. Elle est en porcelaine fine de Tchécoslovaquie, orange, avec une frise fleurie. Elle faisait partie d’un service à café offert à la famille Lebon par le Dr Grünberg. Mais les tasses « tout à fait remarquables » (dixit Huguette) ont été détruites lors de l’exode d’août 1944. (Photo : Ouest-France)

Tout au long de sa vie, elle a cherché à connaître son médecin. Lui qui, sans famille connue, n’a laissé que bien peu de traces en dehors d’une inscription sur le monument aux morts de Morteaux-Coulibœuf et quelques références dans les archives administratives.

« Son nom a été comme un garde-fou pour moi, confie-t-elle. Ce n’est pas pour rien que j’ai suivi des études d’infirmière. » Symbole de cette présence, la cafetière l’a accompagnée partout où elle s’est installée : Afrique, États-Unis, Angleterre et même en Allemagne.« Quand j’ai entendu parler du Mémorial des civils, je me suis dit que c’était le moment de la transmettre. Pour qu’on n’oublie pas le Dr Grünberg. » Seul cas connu dans le pays de Falaise de déportation pour motif religieux.

Les personnes ayant des informations sur le Dr Grünberg,

marie.rous13@hotmail.com

 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×